André Rodrigues – BRÉSIL

Portrait du guitariste brésilien André Rodrigues dans le cadre du projet Montréal en morceaux, récits de musiciens, immigrés à Montréal et jouant le répertoire instrumental traditionnel de leur pays d’origine.
Ce projet propose de mettre en lumière les différentes communautés qui composent la ville, d’aborder les multiples aspects de la transmission culturelle, de l’immigration et aussi de réaliser une cartographie sonore de la ville de Montréal.
Chaque portrait est accompagné d’un morceau de musique spécialement enregistré pour l’occasion.

Photo: Bérangère Ferrand

 

LAMENTOS DO MORRO de  “Garoto” Anibal Augusto Sardinha interprété à la guitare.

 

Yaru Jiang – CHINE

Portrait de la cithariste chinoise Yaru Jiang dans le cadre du projet Montréal en morceaux,  récits de musiciens, immigrés à Montréal et jouant le répertoire instrumental traditionnel de leur pays d’origine.
Ce projet propose de mettre en lumière les différentes communautés qui composent la ville, d’aborder les multiples aspects de la transmission culturelle, de l’immigration et aussi de réaliser une cartographie sonore de la ville de Montréal.
Chaque portrait est accompagné d’un morceau de musique spécialement enregistré pour l’occasion.

Photo: Jean-François Hamelin

 

CHEN XING YUAN LUO YUAN interprété au guzheng

 

Prochaine soirée d’écoute à Montréal le 4 décembre 2014

Carte blanche à Christophe Rault

liens
Le jeudi 4 décembre
6@8pm
Bar Populaire
6584 St Laurent, Montréal

 

Au programme:
“L’homme au magnétophone” de Jean-Jacques Abrahams (1967)
“Folie Blanche” de Fabienne Laumonier (2014)

Deux regards sur la folie, l’un enregistré en 1967, l’autre en 2014. L’un est brut, un plan séquence, une pièce de théâtre enregistré à la volée, réelle, poignante, drôle et pathétique. L’autre est pensé, poétique, monté, contemporain, dur. Deux traitements, deux points de vue radiophonique sur la folie.

Christophe Rault est membre de l’ACSR à Bruxelles (Atelier de Création Sonore et Radiophonique) et cofondateur d’Arte Radio. Il participe en tant que metteur en ondes à de nombreux projets radio, organise des workshops et des formations à Bruxelles et en Europe et travaille parallèlement à ses propres créations (documentaires ou créations sonores). Il est programmateur et régisseur général du festival radiophonique Monophonic 2014 à Bruxelles et lauréat de plusieurs prix radio européen (Prix Europa, festival Longueur d’Ondes, 1er prix radio Scam Belgique, Scam France, etc.).
Événement FB

 

 

 

Première journée d’étude sur la radiophonie au Québec le 28 novembre 2014

Femme-et-son-sonotoneLa radio est un puissant médium, un véhicule d’apprentissages incroyable. La radio permet que ce qui est dit soit entendu, que le discours comme les silences continuent de vivre loin de leur incarnation physique, qu’il y ait transmission. La radio joue sur le terrain à la fois du temps et de l’espace. Les ondes radiophoniques circulent, voyagent, rendent vide et stérile la conception même des frontières, ne connaissant aucune spatialité, aucune limite temporelle. Comme le disait Barthélémy (2005), la radio est un grand miracle : «  l’omniprésence de ce que les hommes chantent et disent en un lieu donné, les frontières survolées, l’isolement spatial vaincu, de la culture importée par les ondes, à travers les airs, une même nourriture pour tous, du bruit dans le silence ».  Présente partout, il ne faudrait pas sous-estimer le pouvoir réel de la radio. Plus que de transmission et de diffusion, on doit la concevoir comme un véhicule d’expression à part entière, donnant vie à l’art radiophonique. Fluide, elle nous échappe, bien qu’elle nous marque, se faufilant dans tous les instants de nos intimités singulières.

La radio consacre l’importance de l’audible, relègue loin derrière l’importance du visible. Elle invite à explorer le monde en se laissant guider par l’ouïe, à faire du bruit son allié. Elle est le lieu privilégié des explorations, des tentatives originales de s’adresser à l’autre. Elle n’hésite pas à mélanger bruit, voix, musique et parole. La radio sait être un lieu de réflexion ludique, une parenthèse d’imagination et d’attention dans un monde qui roule à vitesse grand V. Le son radiophonique peut-être l’occasion de connaître la nouvelle, comme il peut nous transporter le temps d’une balade ou d’une rencontre fortuite, nourrir et faire vivre la culture. Les paroles radiophoniques sont un héritage précieux dont on ne doit ne négliger ni le rôle ni les fonctions intrinsèques.

Force est cependant d’admettre que l’environnement social, économique et politique actuel exerce une influence réelle sur la radiophonie : ainsi devient-il pertinent de prendre un temps d’arrêt pour réfléchir à ce médium de façon à non seulement en assurer la pérennité, mais également, de façon à organiser les voies d’avenir qu’il empruntera.

Site de la journée d’étude
Programme de la soirée d’écoute en clôture de la journée d’étude
Événement FB

 

Prochaine soirée d’écoute à Montréal le 6 novembre 2014

Soirée d’écoute et de discussion autour de la création sonore. Parce que les images sont parfois inutiles, que les sons créent leur propres formes et qu’il est important d’affûter les oreilles. S’assoir confortablement, faire silence dans la pénombre, fermer les yeux (ou pas) et se laisser aller à l’écoute des sons, des bruits, des voix… du cinéma pour les oreilles.
Événement FB

Le jeudi 6 novembre
Au Bar Populaire à partir de 18h
Sur le thème de LA NUIT…

soirée d'écoute novembre 2014

 

 

Programme

3 Soirées d’écoute publique à Montréal (avril-mai-juin 2014)

Soirées d’écoute et de discussion autour de la création sonore. Parce que les images sont parfois inutiles, que les sons créent leur propres formes et qu’il est important d’affûter les oreilles. S’assoir confortablement, faire silence dans la pénombre, fermer les yeux (ou pas) et se laisser aller à l’écoute des sons, des bruits, des voix… du cinéma pour les oreilles.
Chaque soir, une sélection thématique de deux fois 20 minutes

affiche écoutes

les mercredis

16 avril programme

14 mai programme

11 juin programme

groupe Facebook

Vélo Caravane

caravaneMontréal se dévoile sous un autre jour lorsqu’on la parcourt à vélo, ses cyclistes le savent bien. Mais tout le monde n’est pas égal face à cette culture. Papa Amadou Touré, initiateur du projet Caravane, nous présente les  ateliers qu’il a mis en place afin de rendre ce plaisir accessible à tous, et pourquoi pas, pédaler bien au-delà de la ville.
Réalisé entre mars et juin 2012 pour Mémolocal

Durée: 21′

 

Musée de l’imprimerie du Québec

Musée impression 2L’imprimerie participe à la diffusion des idées, et ce depuis plusieurs siècle. Aujourd’hui, l’encre coule toujours même si les technologies ont bouleversé les pratiques. Michel Desjardins, directeur du Musée de l’imprimerie du Québec (anciennement Petit musée de l’impression), propose une plongée tant historique que  technique dans l’univers des imprimeurs et de leurs réalisations.
Réalisés entre décembre 2011 et avril 2012 pour Mémolocal
Photo: Antoine Robiquet

Durée: 13′


Suite du documentaire consacré à l’imprimerie au Québec. Michel Desjardins et Jacques Ruelland, professeur associé en histoire des sciences et professeur de philosophie, reviennent tout deux sur le parcours de Fleury Mesplet, premier imprimeur à s’établir à Montréal et fondateur du premier journal de langue française au Québec.
Durée: 20′

 

Atelier de lutherie Montréal

Lutherie 2La musique existe aussi grâce à eux. Luthiers et archetiers permettent aux musiciens de s’accorder au mieux avec leur instrument. Depuis plusieurs siècles les gestes sont les mêmes, répétés avec minutie et passion afin de transformer la matière brute en objet vibrant et harmonieux.

Réalisé en février 2012 pour Mémolocal
Photo: Antoine Robiquet


Première partie de la visite de l’Atelier de Lutherie Montréal en compagnie de David Desbois.
Durée: 16′

 

Seconde partie de la visite de l’Atelier de Lutherie Montréal avec Louis et Emmanuel Bégin, archetiers père et fils.
Durée: 17′