Séance d’Écoute aux RIDM

img_0287Samedi 12 novembre
15h30@18h30
Salle Jean-Claude Lauzon
1564, rue Saint-Denis,
Montréal

 

 

Le collectif des Soirées d’Écoute Publique vous invite à nouveau cette année à découvrir la fine fleur de la création sonore et radiophonique. Grâce aux RIDM, nous investissons la salle de cinéma pour une écoute au long cours, dans la pénombre. Un programme double avec le court métrage lauréat du concours pancanadien que nous avons organisé, suivi d’un long métrage suisse enregistré au Québec. Une séance sans images, pour le seul plaisir des oreilles.

Nouer & dénouer
ALEXANDRA VIAU | Canada | 2016 | 10 min | français
Cynthia a 15 ans. Sur le voilier-école où elle vient d’embarquer, elle va devoir apprendre à lire les vents et vivre dans la promiscuité avec toutes sortes de gens. Dans son journal intime, elle se confie sur la rencontre marquante qu’elle fera à bord.

Demain les Innus
JONAS POOL | Suisse | 2014 | 56 min | français, innu
De Sept-Îles à Schefferville, découvrez la réalité du Nitassinan, territoire ancestral des Innus, morcelé par les mines et les barrages.

Programme

Évènement FB

Soirée d’Écoute Publique n°15 – EXCURSIONS

14720373_10154560292995775_6287615991333433426_n
Mardi 15 novembre

6@8 pm
L’AUDITOIRE
5214 boulevard St-Laurent

MONTRÉAL

 

Venez écouter notre sélection de productions radio autour du thème du voyage. Le programme de soirée propose des œuvres d’exception, choisies pour la qualité de leur production, leur originalité et leur caractère narratif remarquable. Parler anglais est souvent un pré-requis pour voyager. Cette fois nul besoin de parler, mais le comprendre vous permettra de suivre le fil captivant des événements (la majorité des œuvres sera en anglais).

Évènement FB

Programme

La soirée est organisée par Éric Provencher et la sélection du programme est réalisée par Anne-Sophie Carpentier.

Un petit vendredi assez tranquille

Trafic_18299_4ea64e08a34d4b4a4f00091b_1320458584Le point de départ, c’est une voix de la radio québécoise. Une voix reconnaissable entre mille. Un flot ininterrompu de paroles d’où les silences ont été bannis et les respirations réduites au minimum vital. C’est aussi un grain de voix particulier, accentué par la transmission téléphonique. Yves Desautels travaille depuis 1977, à Radio-Canada. C’est lui qui, depuis 1998, inlassablement, plusieurs fois par jour, s’occupe de la chronique circulation à Montréal.

Il n’y a pas plus monotone que ces moments de radio, tous les jours, aux mêmes heures de pointe, commentant le flot incessant des voitures. La langue, elle-même est cantonnée à ne parler que de congestions, de travaux, d’accidents, de détours et de directions.

Pourtant en tendant l’oreille et avec un peu d’imagination, on peut y trouver une certaine forme de poésie. De la poésie autoroutière en quelque sorte, absurde, surréaliste.


Merci à Cédric Chabuel pour son oreille attentive et ses pitons!

Soirée d’Écoute Publique n°14 – BEAUX JEUNES MONSTRES

Beaux Jeunes Monstres
VENDREDI 10 JUIN

6@8 pm
L’Écarté café
2525 rue de Rouen
MONTRÉAL

 

« Beaux Jeunes Monstres » c’est le récit de William, jeune garçon atteint d’une infirmité motrice cérébrale (IMC), qui nous raconte son histoire. De sa naissance à son émancipation. De la survie à la libération.

« Beaux Jeunes Monstres » c’est un hommage aux invisibles. Pour donner la parole à ceux qui ne l’ont pas, une place à ceux qu’on ne voit pas. C’est le récit d’une révolte, une révolution même. De celles qui font tourner le monde. Et parfois le retournent. Pour que rien ne soit plus jamais pareil.

——–

Guillaume Abgrall de l’Atelier de création sonore radiophonique (ACSR) de Bruxelles vient nous présenter une fiction radiophonique de Florent Barat et Sébastien Schmitz intitulée « Beaux Jeunes Monstres ».
L’occasion de découvrir ensemble en plein air ce qui se fait de mieux récemment en fiction sonore dans le monde francophone, et d’en apprendre un peu plus sur le fonctionnement de l’ACSR, en rêvant au jour où nous aurons l’équivalent au Québec!

— En cas de pluie nous nous réfugierons dans le café —

Programme

Soirée d’Écoute Publique n°13 – PANIQUE SUR LE LANGAGE

13077078_10154070357320775_373482900134129688_nVENDREDI 13 MAI
6@8 pm
Espace Cercle Carré
36 rue Queen
MONTRÉAL

 

- « Serge, que vois-tu venir ? »
- « Le champ lexical est en flamme, la prosodie se détruit. »

Alerte sur le front du langage. Rendez-vous le 13 mai dans le Cercle Carré pour écouter les forces en présence. Entrée gratuite. Tisane et jus de pomme à volonté pour tous les participants qui arrivent en vélo ou sur une planche à roulettes.

programme

Soirée d’Écoute Publique n°12 – SEXE INSOLITE

JEUDI 18 FÉVRIER
6@8 pm
LE CAGIBI
5490 St Laurent
MONTRÉAL

 

 

 

 

Pour leur première édition de 2016, les Soirées d’Écoute Publique vous proposent de prolonger les plaisirs de la Saint-Valentin. Le temps d’une heure, ouvrez grand vos oreilles pour explorer l’intime du “sexe insolite”. Lectures et diffusions en mode Red Light !
Programmation: Antonin Wyss & Julie Chazal
Dessin: Julie Delporte
Programme recto / verso

————————–————————–

La création sonore et radiophonique se porte bien mais peine néanmoins à trouver des canaux de diffusion. Depuis deux ans, les soirées d’écoute publique permettent de découvrir ce qui se fait en la matière: paysages sonores, documentaires, fictions et toutes les formes qui ne rentrent pas dans les cases.

Bien qu’une des forces du sonore soit sa capacité d’évocation convoquant l’imaginaire individuel, il nous semble important de partager cette expérience lors de séances collectives. C’est donc dans la pénombre, en fermant les yeux -ou pas- que nous vous convions à profiter ensemble de ce que le langage sonore a de mieux à nous offrir: un voyage intérieur.

Bonne écoute!

Olivier Ginestet et Cédric Chabuel
fondateurs et coordonnateurs des soirées d’écoute publique

 

Pour être tenu au courant des prochaines séances, rejoignez le groupe Soirées d’Écoute Publique

Vérendrye

IMG_20150909_113856VÉRENDRYE (9’46)
Un essai de paysage sonore.
Six jours à quatre, en canot. 76 kilomètres en boucle, de lac en lac, dans la réserve faunique de la Vérendrye au Québec.
En ce début septembre, la nature est particulièrement silencieuse, seule notre progression semble faire du bruit.

À écouter de préférence au casque.

Séance d’Écoute Publique n°11 – SOUS-TITRÉE

maison-dpm-10


JEUDI 10 DÉCEMBRE
6@8pm
LA PASSE
1214 de la montagne
Montréal

 

 

Après 10 soirées d’écoute publiques, vous n’avez encore rien vu! Pour la première fois il vous faudra vous servir de vos yeux : des projections vidéo accompagneront cette séance d’écoute. Des images? Non, des sous-titres. Juste du texte. Afin de découvrir des créations sonores utilisant d’autres langues.

For the first time you will use your eyes for this listening session : there will be video projection. Images? No, subtitles. Text only. So you could discover audio creation using other languages. And for the first time as well, it will be in english too!

 

I can feel it (1′)
Zena Kells – 2015 – Australie
Anglais avec sous-titres anglais
English with english subtitles

Amy est sourde. Elle explique l’importance d’écouter de la musique. Un aperçu de comment une personne sourde perçoit la musique et une manière de rappeler qu’il ne faut pas juger les gens sur leur handicap.
Amy’s deaf. She explains the importance of listening to music for deaf people.. An insight into how a deaf person hears music and a reminder to not judge people on what they lack.
zenakells.com

Transatlantique (6’11)
Léa Promaja – 2012 – France
Portugais avec sous-titres français et anglais
Portuguese with french and english subtitles

Je pensais qu’être skipper induisait du calme, des personnalités solitaires. Izabel a brisé cette idée. Je l’ai connu à Madère, la dernière étape de ma Transatlantique en bateau à voile, que je n’allais pas terminer. Izabel allait le faire pour moi, Madère-Brésil, sur une compétition de voile en solitaire. Parce que c’est son métier, elle est la seule brésilienne à avoir traversé l’Atlantique en solitaire sur son bateau sans moteur de 6,5 mètres. Elle m’a raconté un peu ses virées qu’elle est la seule à pouvoir décrire.
I thought being skipper meant inherent calmness, lonely personallities. Izabel just broke this idea I had. I met her in Madeira Island, the last stop of my failed transatlantic with a sailing boat. For her, it became a job, she is the first Brazilian women crossing the Atlantic single-handed. Before she left another time to finish her solitary, she told me a bit about her trips that only her can describe.
leapromaja.net

Ni Nüzü (45 ‘)
Myriam Ayçaguer – ARTegia – 2012 – Pays basque
Basque souletin avec sous-titres français et anglais
Souletin basque with french and english subtitles

Dans les villages basques, les maisons anciennes ont un nom, transmis de génération en génération et qui a longtemps établi l’identité sociale tant de la maison que de ses habitants. Ni nüzü est la quête qu’initie la réalisatrice autour du mythe de la maison basque. Elle enregistre les sons du quotidien dans une ferme de montagne, la maison de sa grand-mère, une ferme restée sans suite et où l’activité agricole a peu à peu cessé. La grand-mère et quelques témoins des villages voisins nous parlent du nom de leur maison, de l’usage qui en est fait, de leur probable signification, de l’importance de la transmission.
In basque villages, ancient houses have names, passed from a generation to another, that defines the social identity of the house as well as the people living inside. Ni nüzu explores this ancestral tradition, its meanings, and the importance of this legacy.
artegia.blogspot.ca

Séance d’Écoute Publique n°10 – RIDM

VISUEL CARGO 2
SÉANCE D’ÉCOUTE AUX RIDM
Samedi 14 novembre à 16h
Cinémathèque québécoise
Salle Fernand Seguin

 

La création sonore et radiophonique se porte bien mais peine néanmoins à trouver des canaux de diffusion. Depuis deux ans, les soirées d’écoute publique permettent de découvrir ce qui se fait en la matière: paysages sonores, documentaires, fictions et toutes les formes qui ne rentrent pas dans les cases.Bien qu’une des forces du sonore soit sa capacité d’évocation convoquant l’imaginaire individuel, il est important de partager cette expérience lors de séances collectives. Organisées jusque là dans des bars, les écoutes publiques, pour leur dixième édition et grâce aux RIDM, investissent cette fois-ci une salle de cinéma… sans images! C’est donc dans le confort et la pénombre, en fermant les yeux -ou pas- que nous vous convions à profiter ensemble de ce que le langage sonore a de mieux à nous offrir: un voyage intérieur.

Pour être tenu au courant des prochaines soirées

—————————

Alors, qu’est-ce qu’on fait? de Tony Hayere – France – 2007 -  9′

Alors, qu’est-ce qu’on fait? de Tony Hayere nous invite à nous asseoir et à partager la solitude d’un gardien de nuit. En dosant avec justesse cette voix solitaire et ses silences évocateurs, c’est un fragment de quotidien qui apparaît, sans fards, brut.
Tony Hayere a reçu pour son long métrage Tuer, le prix “Grandes ondes” du festival Longueur d’ondes à Brest en 2015.

Cargo de Sophie Berger – France – 2015 – 62′

Cargo est un voyage sonore remarquable issu d’une traversée en porte-conteneur de 3 mois entre l’Europe et la Chine. Dans la continuité de sa précédente pièce, le nouvel opus de Sophie Berger oscille habilement entre le documentaire et l’expérience immersive. Exploitant magistralement le langage sonore, la jeune réalisatrice ne se contente pas de contempler mais agit sur les éléments pour les faire entrer dans le monde de l’audition. Elle ne sacrifie pas pour autant le plaisir de l’histoire et veille à emmener l’auditeur avec elle sur les eaux immenses des océans.
Cargo a reçu le soutien de « Brouillon d’un rêve sonore » 2014 (SCAM, France), ainsi que celui de « Du Côté des Ondes » 2014 (SACD & SCAM Belgique/France, promotion des Lettres de la communauté française et de la RTBF). Cargo a également bénéficié du soutien de la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon, Centre National des écritures du spectacle.

Programme

Soirée d’Écoute Publique n°9 – Carte Blanche à Mario Gauthier

still_4753OSCILLATIONS 

Carte blanche à Mario Gauthier

jeudi 29 octobre 2015
18h@20h Bar Les Pas Sages

951 Rachel Est
Montréal

 

Texte – prétexte

    « Tous les écrivains le savent bien, tout texte, même définitif, n’est qu’un prétexte plus ou moins bien assumé. Il est fixé dans sa forme, mais tout en lui demeure sujet à transformation.
    Les pièces que j’ai choisies pour cette soirée d’écoute sont toutes représentatives, à leur façon, de cette possibilité que bien des créateurs radiophoniques ont exploré.
    Au Québec (c’est également exact pour ailleurs), les termes « création radiophonique » désignent une pluralité de pratiques. Travaux de sons fixés, proches par l’esprit d’une certaine théâtralité combinées à des procédés issus de l’électroacoustique, art sonore, art audio, bruitisme, performance, etc. cohabitent souvent, tressés en de savants mélanges.
    Le œuvres proposées pour cette soirée partagent deux points communs : elles témoignent d’une subtile oscillation entre ces divers genres et en explorent les limites. Car si en apparence,  les zones qui séparent ces esthétiques semblent franches, dans les faits, cela est rarement exact.  Il y a un pas de deux continue entre elles, l’une étant parfois intimement liée à l’autre, par delà les intentions de diffusion…. »
Réalisateur et créateur radiophonique, Mario Gauthier a travaillé de 1988 à 2004 pour La chaîne culturelle de Radio-Canada. Musicien de formation et radiophile insatiable, il nous proposera une sélection de créations sonores québécoises autour de la notion de narrativité.